Présenté par iA Gestion privée de patrimoine, 20 juin 2019

Dans le passé, les régimes de retraite offerts par l’employeur étaient largement répandus, mais ils sont plutôt devenus un luxe de nos jours. Seule une minorité des travailleurs canadiens (37,5 %) sont inscrits à ce type de régime1. Toutefois, que vous soyez participant d’un régime de retraite ou non, en comprendre les particularités vous offrira davantage de contexte pour votre propre planification de retraite et pour le choix des meilleures stratégies en vue de maintenir le mode de vie que vous désirez à la retraite.

RÉGIMES DE RETRAITE 101

Les deux types de régimes principaux sont les régimes à prestations déterminées (PD) et les régimes à cotisations déterminées (CD). Bien que ces deux types de régimes vous aident à atteindre vos objectifs de retraite, les deux sont conçus de manière très différente. Dans le cas d’un régime à PD, le montant de revenu que vous recevrez à la retraite est « déterminé » ou connu à l’avance. Il est généralement basé sur vos gains annuels et la durée de votre participation au régime. Dans le cas d’un régime à CD, les prestations sont généralement basées sur les cotisations versées par vous et votre employeur, ainsi que sur tout revenu de placement que vous tirez de ces cotisations. Bien que les montants des cotisations puissent être préétablis, le revenu de retraite que vous recevrez de votre régime à CD dépend d’un certain nombre de facteurs tels que la somme cotisée au régime, le nombre d’années pendant lesquelles cette somme a été investie et le revenu de placement qu’elle a dégagé.

La plus grande différence entre les régimes à PD et à CD tient à la personne qui supporte le risque de placement. Une autre différence importante tient aux choix des placements. Les participants d’un régime à CD peuvent choisir parmi une variété de fonds en fonction de leur tolérance au risque et d’autres facteurs, tandis que dans le cas d’un régime à PD, c’est le gestionnaire du fonds de retraite qui assure entièrement la gestion des placements.

LES AVANTAGES

L’avantage évident d’un régime de retraite est le fait qu’il est financé, parfois en totalité, par l’employeur. Se retirer d’un régime ou choisir de ne pas y cotiser, c’est refuser des fonds gratuits. Vous profitez aussi d’une approche d’épargne disciplinée et de frais de placement inférieurs à ceux qui sont généralement facturés aux comptes de placement individuels.

CONNAÎTRE LES RÈGLES

Mis à part les avantages, bien se renseigner sur les particularités de votre régime pourrait rendre votre expérience beaucoup plus agréable. Voici quelques-unes de ces particularités :

RÉGIMES À PRESTATIONS DÉTERMINÉES

  1. Acquisition
  2. Le calendrier d’acquisition de votre régime détermine si vous recevez une pension complète ou partielle; c’est un facteur à considérer dans votre décision de changer ou non d’emploi lorsque vos prestations sont entièrement acquises et que vous ne désirez pas les voir diminuer.
  3. Remboursement par le RPC
  4. Si votre régime est intégré au Régime de pensions du Canada (RPC) ou au Régime de rentes du Québec (RRQ), vous recevrez une pension mensuelle réduite de votre employeur qui tient compte de vos prestations du régime de pension de l’État.
  5. Avantages accessoires
  6. Certains régimes à PD offrent des prestations supplémentaires (entre autres, d’invalidité ou de décès) et des options de retraite anticipée.

RÉGIMES À COTISATIONS DÉTERMINÉES

  1. Choix de placements
  2. Une répartition judicieuse des actifs vous permettra de générer assez de revenus de retraite. Lorsque vous adhérerez à votre régime, on vous demandera probablement de choisir un produit tout-en-un parmi un certain nombre de portefeuilles gérés qui répondent à divers profils de risque. On pourrait aussi vous donner l’option de choisir les fonds de placement qui répondent le mieux à vos besoins.
  3. Résultats
  4. Renseignez-vous sur le rendement passé de vos placements et portez une attention particulière sur les frais puisqu’ils ont une incidence sur votre résultat.
  5. Connaissances financières
  6. Si vous décidez de constituer votre propre portefeuille, il est essentiel d’être bien renseigné sur les marchés et les pratiques exemplaires en matière de placement.

QUE SE PRODUIRA-T-IL SI JE QUITTE MON EMPLOYEUR AVANT MA RETRAITE?

Voici quelques options répandues pour cumuler les prestations de retraite :

  • Laisser votre épargne dans le régime
  • Transférer votre épargne à un autre régime d’employeur
  • Transférer votre épargne dans un fonds de retraite (CRI OU REER immobilisé)
  • Acheter une rente
  • Encaisser une partie ou la totalité de la valeur du régime selon votre âge et votre situation financière

ET DE MON CÔTÉ, DOIS-JE CONTINUER À ÉPARGNER?

Même en participant à un régime de retraite, vous aurez peut-être à épargner dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) si, par exemple, votre pension ne suffit pas à satisfaire vos besoins pendant la durée de votre retraite. Cela peut se produire si vous n’êtes pas au service de votre employeur depuis assez longtemps.

Un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est aussi une bonne solution d’épargne qui demeure indépendante de votre pension. Les retraits d’un CELI, tout comme la croissance de ses placements, sont libres d’impôt. Les CELI ont aussi l’avantage d’être assez flexibles pour financer des objectifs d’épargne à court ou à long terme qui ne sont pas forcément liés à la retraite.

QU’ADVIENDRA-T-IL DE MA PENSION À MON DÉCÈS?

Cela dépend de quelques facteurs. Si vous êtes marié et que vous participez à un régime de pension à votre retraite, vos options de prestations de survivant incluront probablement des paiements continus à votre conjoint après votre décès, à moins qu’il ou elle ne renonce à ce droit. Ces prestations permettront à votre conjoint de recevoir une rente viagère après votre décès qui représente habituellement de 50 % à 100 % de la somme mensuelle qui vous était versée. Votre conjoint continuera à recevoir ces paiements même s’il ou elle se remarie.

Si votre décès survient avant votre retraite, votre conjoint deviendra automatiquement le bénéficiaire de votre pension. Si vous n’avez pas de conjoint, que vous n’habitez pas avec lui ou elle ou qu’il ou elle a renoncé à son droit, la prestation de décès sera versée à votre bénéficiaire désigné ou à votre succession si vous n’avez pas de bénéficiaire désigné. Assurez-vous de bien étudier vos options de prestations de survivant afin de prendre la décision qui s’adapte le mieux à vos besoins financiers et à vos circonstances personnelles.

UN CONSEILLER EN PLACEMENT PEUT VOUS AIDER

Il est facile de vous sentir dépassé lorsque vous devez considérer les nombreux aspects liés à votre régime de retraite. Un conseiller fiable et chevronné peut vous aider à mieux comprendre les rouages de votre pension et créer un plan de revenu de retraite qui satisfera vos besoins avant qu’il ne soit trop tard pour changer de cap. Communiquez avec un conseiller en placement d’iA Gestion privée de patrimoine près de chez vous.

1 https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/180627/dq180627e-fra.htm

Cet article a pour but de fournir des renseignements strictement généraux sur certains sujets et ne doit pas être considéré comme un avis fiscal ou juridique. Veuillez obtenir des conseils professionnels indépendants adaptés à vos circonstances particulières. iA Gestion privée de patrimoine est une marque de commerce et un autre nom sous lequel iA Gestion privée de patrimoine inc. exerce ses activités. iA Gestion privée de patrimoine inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières.