Présenté par iA Gestion privée de patrimoine, 4 octobre 2019

À la retraite, il est important de comprendre comment le revenu de dividendes déterminés canadiens que vous pourriez recevoir influe sur votre pension de la Sécurité de la vieillesse (SV) – et de déterminer s’il faut intervenir. Voici ce que vous devez savoir afin de prendre une décision éclairée au sujet de la gestion de cet aspect de votre revenu de retraite.

Les dividendes déterminés canadiens et vos impôts

Rappelez-vous qu’aux fins de votre déclaration de revenus, vous êtes tenu de majorer de 38 % vos dividendes canadiens et de déclarer ce montant en tant que revenu. Autrement dit, si vous recevez 100 $ en dividendes, vous déclarerez avoir obtenu 138 $ en revenus. Normalement, cette majoration importe peu, car les impôts sur les dividendes sont tout de même inférieurs aux impôts sur le revenu d’emploi. Cependant, si vous êtes une personne âgée, gardez à l’esprit que la majoration de dividendes peut vous faire dépasser le seuil de récupération de la SV.

De la majoration à l’abandon

En général, si votre revenu net avant rajustements (à la ligne 234 de votre déclaration de revenus) est supérieur à un certain seuil (79 054 $ pour 2020), vous devrez rembourser la totalité ou une partie de vos prestations de la SV pour cette année.

Si vous ne gérez pas vos sources de revenus assez attentivement, vous pourriez compromettre involontairement le montant des prestations de la SV auquel vous avez droit. Par exemple, une personne âgée qui reçoit 65 000 $ de régimes de retraite et 13 000 $ en dividendes pourrait croire que son revenu net est inférieur au seuil minimal; pourtant, il est supérieur en raison de la majoration.

Le montant récupéré correspond à 15 % de la tranche de votre revenu qui dépasse le seuil. En d’autres mots, vos prestations de la SV baisseront de 15 cents pour chaque dollar de revenu net qui dépasse le seuil. Si votre revenu est suffisamment élevé, il en résultera une récupération qui portera votre prestation de la SV à 0 $.

Devez-vous prendre des mesures à cet effet?

Outre les dividendes, les intérêts et les gains en capital peuvent représenter d’autres sources de revenus de placement. Ils sont tous traités différemment du point de vue de l’impôt et du type de régime au sein duquel ils sont détenus.

Si vous cherchez à réduire vos revenus de placement imposables à la ligne 234, plusieurs stratégies s’offrent à vous, notamment le fait de conserver les dividendes déterminés dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou de vous concentrer sur la génération de gains en capital, étant donné que seulement 50 % de ces gains sont imposables. Puisque les revenus d’intérêts sont les plus lourdement imposés, il n’y a pas d’avantages à remplacer vos générateurs de dividendes avec des placements portant intérêt : même avec la récupération des prestations de la SV, vos impôts payables seront tout de même plus élevés qu’avec des dividendes.

Réduction de la récupération grâce à un PRSF

La plupart des sociétés de fonds communs de placement offrent des produits comprenant un programme de retraits systématiques avantageux sur le plan fiscal (PRSF) qui permettent de retirer du capital, avant les bénéfices de placement. Ces distributions sous forme de remboursement du capital (RC) réduisent le prix de base rajusté (PBR) de votre placement aux fins de l’impôt. Dans le cas du RC, votre propre argent vous revient. Il n’est donc pas considéré comme étant imposable. Qui plus est, les règles de récupération des prestations de la SV ne s’y appliquent pas. Toutefois, des gains en capital sont éventuellement générés lorsque vous vendez votre placement ou lorsque votre PBR atteint zéro.

Bien que les PRSF aient pour avantage de réduire votre revenu imposable afin d’éviter toute récupération, vous devez rester au fait de votre PBR et savoir si, et quand, il tombera à zéro. À ce moment-là, tout retrait d’un PRSF serait entièrement imposable et assujetti aux règles de récupération des prestations de la SV, mais de manière plus contrôlée s’il est prévu et soigneusement planifié.

Permettez-nous de vous aider

Pour réduire votre revenu imposable et éviter la récupération des prestations de la SV, il vous faut d’abord comprendre et évaluer vos sources de revenus de retraite. Nous pouvons vous aider à évaluer votre situation fiscale tout en nous assurant que vous ne perdez pas de vue votre situation financière globale, notamment vos objectifs à court et à long terme, votre tolérance au risque et vos besoins particuliers. Apprenez-en davantage sur les manières d’optimiser votre revenu de retraite en communiquant avec nous dès aujourd’hui.

Cet article a pour but de fournir des renseignements strictement généraux sur certains sujets et ne doit pas être considéré comme un avis fiscal ou juridique. Veuillez obtenir des conseils professionnels indépendants adaptés à vos circonstances particulières. iA Gestion privée de patrimoine est une marque de commerce et un autre nom sous lequel iA Gestion privée de patrimoine inc. exerce ses activités. iA Gestion privée de patrimoine inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières.