Présenté par iA Gestion privée de patrimoine, 26 septembre 2019

Vous ne vous inquiétez peut-être pas particulièrement de savoir ce qu’il adviendra de vos prestations du Régime de pensions du Canada (RPC) si votre conjoint décède avant vous (ou vice-versa). Pourtant, si vous ne savez pas vraiment comment les prestations du RPC s’appliquent à votre couple, vous risquez d’avoir des ennuis financiers. En effet, en commettant l’erreur de surestimer les prestations de survivant du RPC, vous pourriez courir un grand risque. Voici quelques explications pour savoir à quoi vous attendre et comment vous préparer.

Calcul des prestations de survivant du RPC

En bref, le calcul des prestations de survivant du RPC est complexe. Le gouvernement calcule d’abord le montant à verser au titre du RPC que reçoit le cotisant ou qu’il aurait reçu s’il avait été âgé de 65 ans au moment de son décès. On effectue ensuite un calcul en fonction de l’âge du conjoint survivant au moment du décès du cotisant, comme suit :

Si le survivant est âgé de : Le montant de la pension de survivant est de : Montant maximal mensuel 2019
65 ans et plus 60 % de la pension de retraite du cotisant (si l’époux ou le conjoint de fait survivant ne reçoit pas d’autres prestations du RPC) 692,75 $
Moins de 65 ans Un montant à taux fixe majoré de 37,5 % de la pension de retraite du cotisant (si l’époux ou le conjoint de fait survivant ne reçoit pas d’autres prestations du RPC) 626,63 $ (dont une prestation à taux fixe de 193,66 $)

Dans le cas le plus simple, où un seul d’entre vous a cotisé au RPC et que cette personne décède après avoir touché ses prestations du RPC à l’âge de 65 ans, le conjoint survivant peut avoir droit à une somme représentant jusqu’à 60 % des prestations du conjoint décédé. La partie de cette somme que recevra ultimement le survivant dépend d’un certain nombre de facteurs, comme son âge et le fait de commencer à toucher ses prestations avant ou après 65 ans.

Il est plus probable que les deux conjoints aient travaillé et qu’ils aient donc tous deux cotisé au RPC. Dans ce cas, vous serez peut-être surpris du peu d’argent auquel le conjoint survivant a droit. Enfin, le montant total des prestations du RPC que recevra le survivant, ou son époux ou conjoint de fait, est plafonné.

Attention au plafond

En 2019, le plafond par personne est d’environ 1 154 $ par mois. Un conjoint survivant qui recevrait déjà un montant correspondant au plafond de 1 154 $ ne pourrait pas toucher de prestations de survivant. De la même manière, une personne qui percevrait un montant de 1 000 $ ne pourrait pas toucher plus de 154 $ en prestations de survivant, le total de ces deux montants correspondant au plafond de 1 154 $ par personne. Si vous êtes habitué à recevoir le plein montant des prestations de retraite publiques, la différence de revenu risque de se faire sentir, et ce d’autant plus que vos factures ne diminueront pas dans les mêmes proportions.

Allocation au survivant

Toutefois, les conjoints survivants âgés de 60 à 64 ans qui ont un faible revenu peuvent faire une demande d’Allocation au survivant. La prestation mensuelle, non imposable, peut atteindre 1 375,17 $ (pour la période de juillet à septembre 2019), à condition que le revenu annuel du survivant ne dépasse pas 24 816 $ en 2019.

La demande d’Allocation au survivant peut être présentée dès le mois suivant le 59e anniversaire du survivant. Tant qu’il ou elle continue de satisfaire aux critères d’admissibilité, l’allocation sera versée jusqu’au mois suivant son 65e anniversaire. À ce moment-là, il ou elle sera peut-être admissible à la Sécurité de la vieillesse (SV) et au Supplément de revenu garanti (SRG).

Bien planifier pour vivre bien

En raison du nombre important de facteurs à considérer et des milliers de dollars en jeu, il est essentiel de comprendre le fonctionnement des prestations gouvernementales, pour vous et pour votre couple, afin de vous assurer une retraite confortable. Il est tout aussi essentiel de ne pas compter que sur les sources de revenus publiques pour financer votre retraite. Par exemple, en utilisant le plus tôt possible des outils d’épargne fiscalement avantageux, comme le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), vous aurez plus de chances de tirer un revenu vous permettant de maintenir votre train de vie, avec ou sans prestations du RPC.

Vous avez des questions ou vous voulez commencer à réfléchir à la planification de votre revenu de retraite? Communiquez avec nous aujourd’hui.

Cet article a pour but de fournir des renseignements strictement généraux sur certains sujets et ne doit pas être considéré comme un avis fiscal ou juridique. Veuillez obtenir des conseils professionnels indépendants adaptés à vos circonstances particulières. iA Gestion privée de patrimoine est une marque de commerce et un autre nom sous lequel iA Gestion privée de patrimoine inc. exerce ses activités. iA Gestion privée de patrimoine inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières.